« Si j’avais su, je s’rai pas v’nue »

Pour les plus cinéphiles, c’est une réplique culte de la guerre des boutons. Ici, dans le contexte, c’est ce qu’a dû se dire la maman de Pascal au cours des 4 derniers jours.

Mardi dernier, vers 10h, sac sur le dos un peu plus lourd que d’habitude, nous voici partis tout les quatre (6 avec Castor et Gabrielle) pour le Vuelto Huemul.

Quatres journées de trekking avec trois nuits en tente, 2 cols à passer et 2 tirroliennes pour franchir les rivières.

Sous le regard admiratif des autres randonneurs, nos 2 soixantenaires sont revenus hier à El Chalten. Et dans les horaires indiqués, s’il vous plaît. Des paysages plein la tête et de la fatigue plein les jambes.

2 commentaires sur “« Si j’avais su, je s’rai pas v’nue »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s