Photos dans la tête.

Taghia, un petit village berbère, niché au cœur du haut Atlas. Quelques 500 habitants et bien plus de chèvres et de moutons… La connexion internet étant minimaliste, ce sera un article sans photo, il faudra faire fonctionner son imagination.

On ferme les yeux, on oublie le bruit des voitures, on éteint la radio, les lumières et on part en voyage. Nous nous trouvons sur la terrasse du gîte de Saïd. Autour de nous le village de Taghia, des maisons en pierre aux toits plats en terre, accrochées sur le versant sud du cirque. Au dessus du village, la montagne s’élève en pente douce, quelques champs où l’orge pointe le bout de son nez et au-dessus, des arbres clairsemés sur les coteaux de terre rouge, blanche ou grise voir verte par endroits.

A notre gauche, la falaise des sources, l’entrée du canyon du Taoujdad et le pic de l’Oujdad avec ses immenses falaises de calcaire orange et rouge. Face à nous, au sud, la face du Tuyat avec, au milieu de celle-ci « Babel », une grande voie de presque 800 mètres. S’en suit, vers l’ouest, les murs de la cascades et la vallée de Tamdarote. C’est par ce chemin que nous sommes arrivés il y a 4 jours, à pied, de nuit, accompagnés de Vasco, l’âne, qui portait nos sacs et allait bien plus vite que nous (il connaît le chemin).

Voilà, vous êtes presque berbère ! Ce soir, ce sera donc tagine ou couscous. Avec un thé, bien évidemment.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s